Entretien réalisé par Giovanna Zapperi et Béatrice Rettig.

L’art et la pratique curatoriale d’Ursula Biemann traitent du genre et de la globalisation en relation avec les questions de la migration, des zones de libre échange, de la communication virtuelle et des frontières. Son travail a été présenté internationalement.
Elle a suivi des études en art et théorie critique à Mexico et à la School of Visual Arts (BFA) et au Whitney Independent Study Program à New York (1988). Elle enseigne au HGKZ de Zürich et intervient régulièrement pour des conférences en Europe et ailleurs.
Elle a réalisé l’essai vidéo “Performing the border”, sur les rapports de genre et du travail dans la globalisation, “Writing Desire” sur la sexualité féminine et le marché du cybersexe, “Remote sensing” sur la marché global du sexe, “Europlex” sur le trafic transfrontière entre le Maroc et l’Espagne. Elle a été commissaire d’expositions à la Shedalle de Zürich, et la Generalli Fondation de Vienne, et développe actuellement un projet de recherche collective qui recoupe art et géopolitique.

Site Internet : http://www.geobodies.org/