The Incredible Disappearing Woman parle de l’art, du sexe et de la mort à la frontière USA-Mexique. C’est aussi comment et pourquoi nous gérons la violence politique via la médiation technologique.
The Incredible Disappearing Woman est ma tentative de réflexion sur la question éthique et esthétique de la façon de rendre intelligible la réalité de la violence politique dans une culture saturée d’information dominée par la simulation. Dans l’engoument actuel à célébrer le potentiel de communication offert par les nouvelles technologies, nous pensons souvent que la circulation accrue de l’information donne nécessairement des possibilités accrues d’interaction interculturelle substantives. Il est temps de nous demander ce que nous voulons savoir de ce que nous demandons à voir.

Coco Fusco est artiste interdisciplinaire et vit à New-York. Elle a réalisé des performances, donné des conférences, exposé et été commissaire d’exposition en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, Afrique du Sud, Australie, Nouvelle Zélande, Corée et Japon. Elle est l’auteure de English is broken here, (The New Press, 1995), The Bodies That Were Not Ours and Other Writings (Routledge/inIVA, 2001) et éditirice de Corpus Delecti : Performance Art of the Americas (Routledge, 1999).

Sites Internet :
http://www.thing.net/~cocofusco
http://www.thing.net/~cocofusco/disapwman.html