Vidéo béta numérique, Couleur, Sonore, 12 minutes, 2002, Monténégro.

Enregistrée en mai 2002 au Monténégro, cette vidéo interroge à travers un workshop organisé par Les femmes en noir la place des femmes dans la société yougoslave après les guerres.
A Belgrade le réseau des femmes en noir a été très actif en octobre 1991, en s’opposant à la guerre déclenchée par le pouvoir de Milosevic en Croatie, puis en Bosnie-herzégovine et au Kosovo.

Florence Lazar est née en Macédonie en 1966 et a grandit en France. Elle vit actuellement et travaille à Paris. A cause des événements politiques et les changements sociaux en Yougoslavie et des attaches de sa famille en Serbie, Lazar a commencé à travailler sur la thématique complexe des identités, leur construction, et sur cette constation de combien la réalité peut être multiple.
Au travers de traductions visuelles d’approches et de questionnements personnels, Lazar veut exposer les points de vue de ceux dont elle a enregistré les mots et les visages. Au travers d’un postionnement artistique particulier qui est celui de l’artiste self-média, Lazar montre leur confusion qui grandit, quelquefois l’absurdité des opinions et de la perception de soi et des autres.