Documentaire, Vidéo, Couleur, 17’50″, 2003.
Avec : Tristan Wibault ; Mohamed Benzaouia ; Gilber Lopez Moreno, et ses enfants Lorena et Tony ; Yussef Chattou ; Joseph Usabyimana ; Abdelwahab Hakem.
Réalisation, caméra, son, montage : Martina Loher Rodríguez.
Musique : Pal Trio.

Depuis 2002, l’ex-ambassade de Somalie à Bruxelles est occupée par des sans-papiers. Cette occupation me paraît symboliquement encore plus forte que celle d’une église, comme connu antérieurement, car le problème de la clandestinité est ainsi soulevé en plus d’un point de vue humanitaire comme un problème politique.
En effet, les sans-papiers devraient avoir une ambassade qui dans l’idéal pourrait leur faire des visas pour n’importe quel pays du monde. Il ne s’agit pas seulement de guérir des symptômes en aidant les illégaux dans notre pays, il s’agit d’attaquer le problème à la racine et de se demander qui ou qu’est-ce qui produit la clandestinité ? Notre système capitaliste actuel a en effet besoin de travailleurs illégaux qui acceptent des travaux sous-payés et précaires, sans la moindre forme de sécurité sociale.

Née en 1977 à Zurich. Nationalité suisse et italienne. Après un passage en Histoire et Histoire du Cinéma à l’Université de Lausanne, elle entre à l’Ecole supérieure d’art de Génève où elle poursuit un cursus privilégiant la réalisation audiovisuelle.